[Aller au menu]

Risques et précautions liés à la présence de chenilles processionnaires

12/04/2017

L’hiver 2017 ayant été doux, la présence de chenilles processionnaires sur la commune n’est pas à exclure.

Ces chenilles qui se déplacent en groupes, les unes après les autres (d’où leur nom), peuvent présenter un risque pour l’humain ou les animaux de compagnie. Elles sont, en effet, munies de poils urticants et allergisants qui peuvent provoquer des réactions cutanées et/ou oculaires chez les personnes et les animaux potentiellement allergiques.

Voici quelques spécimens :

 

 

Que faire dans vos espaces verts contre ce nuisible ?

Si vous n’êtes pas encore touché, voici comment vous prémunir contre la chenille :

  •  Evitez de planter des essences attractives ( pins et cèdre )
  • Si vous voulez en planter, vérifiez l’absence de chrysalide dans le branchage avant l’achat
  • Procédez à un control visuel annuel afin de vérifier l’absence de chrysalide

Si vous repérez des chenilles dans votre jardin, voici nos recommandations :

  • Installez des pièges à phéromone qui limitent la prolifération du nuisible ( ils se posent autour des troncs avant la période de procession ( fin de l’hiver )  
  • En cas d’infestation, demandez a faire un échenillage à l’automne par un professionnel
  • Posez des nichoirs pour les oiseaux insectivores ( mésanges etc )

Que faire si vous en voyez ?

La toute première chose à faire est d’éloigner les enfants et les animaux afin qu’ils ne soient pas exposés aux risques d’allergies.

Dans un second temps, vous pouvez essayer d’éliminer le nuisible.
Il est vivement déconseillé de jeter les chenilles à la poubelle afin d’éviter leur propagation via le ramassage des ordures ménagères ou végétales. Préférez plutôt les traitements biologiques à base de BACILLUS THURINGIENSIS ( sans risque pour l’environnement ).

© Mairie de Croissy
Conception et réalisation : Aliénor.net