Flash Info

Accueil du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h et le vendredi jusqu'à 16h30
démarches administratives sur rendez-vous

Retrouvez la dernière newsletter spéciale sur l'expérimentation de circulation en centre-ville ici 

                                                                                     

 

 

 

 

 

 

 

Déchets alimentaires : Croissy relève le défi de la nouvelle loi AGEC

A compter du 1er janvier 2024, conformément au droit européen et à la loi AGEC (Anti-Gaspillage pour une Economie Circulaire) de 2020, les collectivités locales sont tenues de proposer et développer des moyens de tri et de collecte des déchets alimentaires pour les particuliers.

La ville de Croissy s’est montrée particulièrement proactive sur ce sujet puisque, dès avril 2023, elle a choisi de rejoindre l’expérimentation lancée par la CASGBS et Upcycle en mettant en place 10 points de collecte répartis sur la commune et en organisant du porte à porte pour informer les administrés sur le projet et la marche à suivre. A cette occasion, des kits de tri ont été remis aux habitants.

En 2024, la Ville vient d’installer un biocomposteur, chemin de Ronde, pour recueillir les déchets alimentaires des Croissillons ainsi que ceux des communes de Le Port-Marly et du Pecq. En 2024, le projet évolue : tests du biocomposteur, compost proposé aux Croisillons intéressés en fin d’année. On fait le point pour vous.

Qu’entend-on par déchets alimentaires ?

On appelle « biodéchets » alimentaires les déchets organiques fermentescibles. Les déchets alimentaires ou « déchets de cuisine et de table » : déchets de cuisine tels que les restes de repas, de préparations (épluchures) ou les produits périmés non consommés, issus des ménages, des restaurants, des traiteurs, etc.

Pourquoi est-ce important de trier ?

Les biodéchets représentent encore 1/3 des poubelles d’ordures ménagères résiduelles. Trier ses biodéchets à la source est donc un geste qui a toute son importance :

  • Pour réduire le bilan carbone du secteur des déchets : en triant les biodéchets, plus de 800 000 tonnes d’émission de gaz à effet de serre sont ainsi évitées ;
  • Pour produire des énergies renouvelables : mobiliser les biodéchets permet de développer la production de biogaz, une énergie renouvelable nécessaire à la décarbonation.
  • Pour remplacer les apports en engrais de synthèse par des engrais organiques issus de biodéchets (compost par exemple)

Que puis-jeter ?

Les restes de repas, de cuisine et vos denrées périmées. Plus précisément : des restes de fruits, légumes et leurs épluchures, des produits laitiers (œufs, contenu des yaourts, fromage), des os et restes de viande, charcuterie, arêtes et restes de poisson, pain et pâtisseries, sachets de thé, filtres, marc de café, fruits de mer, coquillages, noyaux et coques de fruits.

Comment jeter ?

Pour bien trier vos déchets alimentaires, il faut vous procurer un kit de tri biodéchets. Si vous n’en possédez pas encore un, sachez que vous pouvez venir le récupérer à la salle de la Clé Verte (RDC du Château de Chanorier) et/ou à l’accueil de Chanorier chaque samedi matin entre 10h et 12h. Chaque kit est composé d’un bio-seau, de sacs krafts et d’un guide du tri.

10 points de collectes répartis sur la commune 

 

Evolution du biocompostage des déchets alimentaires à Croissy en 2024

Sur la lancée de 2023…

En avril 2023, sur le périmètre de l’expérimentation, pas moins de 480 foyers (960 habitants) déposaient déjà leurs déchets alimentaires au moins une fois par mois dans une borne. Ce qui portait à 24% le taux de participation sur ce périmètre en seulement 2,5 mois. Une vraie réussite si l’on considère que l’ADEME parle de succès à compter de 40% de taux de participation au bout de 18 mois.

Pour 2024, le challenge est donc de continuer sur cette lancée pour faire de Croissy une ville encore plus verte.

Un biocomposteur installé Chemin de ronde

A la suite de la première mise en service du biocomposteur installé Chemin de Ronde, qui aura lieu très prochainement, une phase de première mise en maturation interviendra dans le courant des mois de février-mars.

S’en suivra l’analyse biologique du premier compost issu de cette maturation qui permettra de faire un premier test, de procéder à d’éventuels ajustements et de lancer les suivants. D’ici l’hiver prochain, du compost réalisé à Croissy sera mis à la disposition des habitants qui le souhaitent.

Côté logistique, un vélo électrique équipé d’une remorque permettra de récolter les biodéchets des 10 points de collecte et de les emmener chemin de Ronde.

Ainsi, en devançant d’une année la loi AGEC obligeant, au 1er janvier 2024, les collectivités locales à proposer à leurs administrés des solutions de tri et de collecte des déchets alimentaires, Croissy est bien partie pour relever ce nouveau défi environnemental.

Quelques chiffres

Déchets alimentaires = 30% des déchets ménagers (près d’1/3 des poubelles des français) = 83 kg par français et par an

Prochain conseil municipal : 
LUNDI 27 MAI

La newsletter

Restez informés de l'actualité de la ville !

> Cliquez ici pour vous inscrire à la newsletter

En vous inscrivant vous acceptez de recevoir des newsletters sur l'actualité de Croissy-sur-Seine. Vous pourrez à tout moment vous désinscrire via le lien de désinscription proposé dans chaque newsletter.

Côté Croissy n°116
Votre nouveau magazine vient de sortir ! 


Pour contacter la rédaction :
communicationatcroissy [dot] com  

Voir toutes les
publications