Flash Info

 Retrouvez le document de présentation du projet "chemin de ronde"

Croix-Rouge française : campagne de sensibilisation à Croissy du 7 novembre au 3 décembre

Accueil du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h et le vendredi jusqu'à 16h30
démarches administratives sur rendez-vous 
 

Notre patrimoine naturel

Les plantes ont des préférences pour leur lieu dhabitation. Comme le cactus qui se plaît dans le désert, certaines plantes adorent les bords de Seine et ses milieux humides. Observons ensemble celles présentes sous nos yeux. 

Les arbres des milieux humides

On retrouve laulne glutineux et le saule blanc qui ont adapté leurs racines à un sol constamment gorgé deau.

Les plantes de rive

Il y a beaucoup de plantes qui aiment avoir les pieds dans leau. Notamment le célèbre roseau (commun), la laîche (aiguë), le jonc (à tiges comprimées) et la très jolie iris (faux-acore).

Les plantes flottantes

Elles se sont adaptées à l’eau faisant flotter leurs feuilles et maintiennent ainsi un contact avec lair afin de recevoir suffisamment de lumière. La plus connue est le nénuphar – dont le nénuphar jaune chez nous.

Beaucoup plus petite, et préférant largement les mares deau stagnante, on peut aussi observer la lentille deau.

Les plantes immergées

Cest le stade le plus spécialisé de plante aquatique. Elles sont plus difficiles à observer car elles vivent complètement sous leau. Il en existe plusieurs types comme le myriophylle (en épi) et le potamot (à feuilles perfoliées) très rare en Île-de-France et dont un plant vit proche de chez nous !

Roselière à grande glycérie

Juste en amont du barrage, sest développée une belle roselière dont on peut voir parfois les grands plumeaux de la glycérie. Caractéristique des zones calmes avec de leau, cest un bon refuge pour de nombreuses espèces dinsectes et doiseaux.

Herbier à potamot à feuilles perfoliées

Entre la roselière et le barrage, sest développée une plante très rare en Île-de-France : le potamot à feuilles perfoliées. Cest une chance de lavoir près de chez nous puisque cest la seule mention dune telle plante dans les Yvelines. En général, il préfère les courants moins grands et plus forts.

Zone de grèves alluviales naturelles

Située en aval du barrage, cest une des zones les plus naturelles que lon puisse retrouver sur les bords de Seine puisquelle nest pas minéralisée. Avec sa pente douce, elle est soumise aux variations des niveaux deau et présente donc des espèces aimant avoir parfois les pieds dans leau comme la laîche ou la moutarde noire, typique de la Seine.

Passe à poissons

Depuis l'installation des barrages, les poissons migrateurs ne peuvent plus descendre ou remonter les cours deau. Des passes à poissons installées le long du barrage leurs servent descalier pour sauter de bassin en bassin.