Flash Info

 Retrouvez le document de présentation du projet "chemin de ronde"

Croix-Rouge française : campagne de sensibilisation à Croissy du 7 novembre au 3 décembre

Accueil du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h et le vendredi jusqu'à 16h30
démarches administratives sur rendez-vous 
 

Pousse-toi de là !

Les espèces envahissantes colonisent leur milieu en se reproduisant et en se multipliant rapidement aux dépens dautres espèces déjà présentes.

La perruche à collier

Originaire d’Asie et d’Afrique, la perruche à collier, de couleur verte, se camoufle facilement dans les arbres en imitant l’aspect des feuilles... même si elle ne passe pas inaperçue avec son cri puissant. Elle représente un danger pour les vergers car elle raffole des fruits et graines y poussant.

Le frelon asiatique 

Originaire d’Asie, ce grand insecte au corps jaune et noir muni d’un gros dard est un fléau en France. Il est un prédateur féroce pour les abeilles et impacte la biodiversité en mangeant les fruits des vergers. Il est également nocif pour l’Homme à cause de ses piqures douloureuses.

La tortue de Floride

Originaire d’Amérique du Nord, la tortue de Floride vit dans les étangs et les cours d’eau. Introduite comme animal de compagnie, elle fut relâchée par l’Homme car devenue trop grande et caractérielle. Agressive et égoïste, elle impacte la biodiversité et est une menace pour la cistude d’Europe. On en voit beaucoup au parc de la Blonde Paresseuse !

La chenille processionnaire 

Originaire de Méditerranée, la chenille processionnaire est vorace tout en étant un fléau pour les pins et les chênes qui se dénudent rapidement. Son nid en forme de gros cocon de soie est visible facilement, comme lors de leurs processions, à terre, où elles deviennent un danger pour l’Homme et l’animal à cause de ses poils urticants.

La renouée du Japon

Cette plante aux fleurs blanches originaire du Japon s’adapte à tous les milieux et à tous les climats. Elle est un danger pour la biodiversité car elle prend la place d’autres plantes indigènes moins robustes. Ces racines profondes font qu’elle est difficile à éliminer.

L’écrevisse américaine

Ce crustacé d’Amérique à la couleur brune et aux grosses pinces s’adapte à tous les milieux et adore les eaux calmes. Elle se nourrit des déchets végétaux et organiques (détritivore). Elle menace les espèces aquatiques indigènes et transmet la peste de l’écrevisse, entraînant un déclin pour les autres espèces.

Le savais-tu ?

Le terme despèce envahissante” nest pas réservé aux espèces exotiques, car certaines espèces de nos territoires aussi peuvent l’être. Avec le changement climatique, certaines régions se réchauffent suffisamment pour être favorables à larrivée de nouvelles espèces autrefois cantonnées au Sud où il fait plus chaud.