Flash Info

Accueil du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h et le vendredi jusqu'à 16h30
démarches administratives sur rendez-vous

Retrouvez la dernière newsletter spéciale sur l'expérimentation de circulation en centre-ville ici 

                                                                                     

 

 

 

 

 

 

 

Tribunes parues dans le Côté Croissy n°112 (Avril-mai-juin 2023)

Croissy écologique et solidaire

Pour un débat sur le plan climat, air, énergie de notre territoire 

L’action nécessaire et urgente pour la transition écologique et sociale doit s’appuyer sur une planification qui s’applique concrètement sur le territoire. Cette planification est une compétence de la Communauté d’Agglomération qui définit un « Plan climat air énergie », le PCAET, en cohérence avec les schémas régionaux.

Ce plan est soumis à une enquête publique entre le 17 févier et le 17 avril 2023.

On peut le consulter sur le site de la Communauté d’Agglomération Saint-Germain Boucles de Seine, ainsi que l’avis rendu par l’Autorité Environnementale qui relève le manque de pilotage opérationnel de ce plan et le faible niveau des objectifs pour la période 2015 – 2030.

Le plan d’action n’est pas seulement l’affaire de la gouvernance de notre communauté d’agglomération, c’est nécessairement celle de chacune des communes qui la composent. Il devra se traduire dans les schémas directeurs et les actions de chaque municipalité.

Et pour que cette planification ait un réel impact, elle doit être comprise et portée par chacun d’entre nous.

Donnez votre avis sur le plan proposé, faite part de vos suggestions sur le site de notre Communauté d’agglomération CASGBS.

Pour garder une environnement sain, Croissy se doit d’anticiper et d’agir pour le diminuer nos émissions, et améliorer la qualité de l’air.

 

Les élus de la liste Croissy Écologique et Solidaire 

Site internet : https://croissyautrement.org

Mail : croissyecologiquesolidaireatlaposte [dot] net (croissyecologiquesolidaire[at]laposte[dot]net)

Ensemble vivre Croissy

Chahut national, réalités locales

Le spectacle du chahut et de la bêtise collective à l'Assemblée Nationale a choqué tous les citoyens attachés à la démocratie. Dans un climat de quasi impunité, en absence de tout contrôle efficace, les injures, les blocages par tous les moyens remplacent les échanges d'arguments.

A Croissy comme dans d'autres villes, vos élus locaux sont tenus de respecter des règles, tant au niveau de leur expression que de leurs actions. Une discipline dont l'application est contrôlée par le maire, au service de l'intelligence collective et de l'efficacité. Ni les réalités sociales, ni les conséquences du dérèglement climatique n'épargnent notre ville et l'évolution de son attractivité est en grande partie liée à la qualité des décisions prises par ses élus.

Car les besoins de la population évoluent constamment : de plus en plus de télétravailleurs, de moins en moins de familles nombreuses, des opérateurs de services publics dont la qualité est souvent remise en question, un cadre de vie auquel chacun attache de plus en plus d'importance.

C'est pour répondre à ces besoins que votre équipe municipale développe en parallèle de ses différents projets, réalise les nouveaux aménagements prévus dans son programme, en particulier au bénéfice des jeunes, et adapte les infrastructures existantes aux exigences accrues de sobriété en énergie et en eau. 

 

Philippe Gouron pour la liste « Ensemble Vivre Croissy »

Groupe des élus La République En Marche

Quand la mairie donne la priorité au beach-volley...

Une « halle sportive » est en construction au stade municipal.

Son utilité ? « Accueillir des compétitions officielles de beach-volley » (Côté Croissy n°110), ainsi qu'une « diversité de sports sur sable » (Côté Croissy n°111), qui, comme chacun sait, sont très populaires dans notre ville...

Quel intérêt pour les Croissillons ? Aucun. Le coût de ce projet (qui au passage a déjà plus que doublé, passant de 500 000 à 1,2 millions d'euros) aurait permis la réalisation de projets beaucoup plus utiles et relève d'une mauvaise utilisation des fonds publics. La réfection de la piste d'athlétisme, par exemple, n'est pas prévue dans les années qui viennent, et ne fera l'objet que d'une « reprise partielle » en 2023.

De quoi interroger sur les priorités sportives de la mairie. Pourquoi privilégier systématiquement des « grands évènement sportifs » (coupe du monde de rugby, JO 2024, etc.) alors que de plus Croissy ne reçoit généralement pas de compétitions officielles mais sert de simple camp d'entraînement.

Pourquoi privilégier des équipements inutiles, à la satisfaction de quelques élus et au détriment des Croissillons et de leurs (vraies) pratiques sportives ?

 

Groupe des élus La majorité présidentielle

majoritepresidentiellecroissyatgmail [dot] com (majoritepresidentiellecroissy[at]gmail[dot]com)


 
Date :