Flash Info

Accueil du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h et le vendredi jusqu'à 16h30
démarches administratives sur rendez-vous

Retrouvez la dernière newsletter spéciale sur l'expérimentation de circulation en centre-ville ici 

23 avril : ouverture de l'exposition "Froid" à Chanorier

Plusieurs syndicats de Keolis ont déposé un préavis de grève à partir de lundi 22 avril. Le trafic devrait être très perturbé le 22 et 23 avril. 

                                                                                     

 

 

 

 

 

 

 

Tribunes parues dans le Côté Croissy n°113 (juillet - août - septembre 2023)

Une année européenne !

Le 9 juin 2024 auront lieu les élections européennes. 

Ces élections sont importantes à plusieurs titres : clarification des partis politiques sur leur vision de l’Europe, occasion de montrer tout ce que l’Europe apporte, jusque dans nos communes, mais aussi nécessité de penser l’Europe de demain. Il sera nécessaire de proposer une évolution de l’Europe dans le changement d’ère que nous vivons.

Certaines alliances politiques ont des visions opposées de l’Europe, certains partis pensent à des solutions de replis se rapprochant des extrêmes. Dans ce cadre, les partis de la majorité présidentielle sont unis sur leur vision positive de l’Europe : gestion de la crise Covid, plan de relance, numérique, transition écologique, crise en Ukraine…

L’Europe a un impact concret jusque dans nos communes : promotion des échanges entre pays européens, soutien aux associations, projets structurants avec des subventions importantes.  Depuis 2014, ce sont les régions qui pilotent en partie les projets cofinancés par l’Europe : 540 millions entre 2014 et 2020 pour la région Ile de France. Il est important de faire la promotion de tous ces projets et de s’intégrer dans les 40 Md€ attribués à la France pour 2021-2027.

 

Groupe des élus La Majorité présidentielle

majoritepresidentiellecroissyatgmail [dot] com (majoritepresidentiellecroissy[at]gmail[dot]com)

Un environnement qui se mérite !

Notre exigence de qualité environnementale nécessite des investissements et de l’engagement, à la fois collectif et individuel. Prenons des exemples concrets :
Améliorer l’isolation, les systèmes de chauffage et d’éclairage des 27 bâtiments publics de notre ville, cela ne se fait pas sans un effort financier soutenu année après année. En parallèle, notre Communauté d’agglomération investit elle aussi, notamment dans la collecte et le traitement des eaux usées.

L’engagement commun de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur des transports, s’accompagne de la prise de conscience par chaque citoyen du rôle qu’il peut jouer en optant pour une mobilité douce, un moyen de transport en commun ou en réduisant la vitesse de son véhicule.

Il en va de même pour nos eaux usées. Près de 70% des interventions des agents de la Communauté d’agglomération en charge du réseau d’assainissement sont causées uniquement par les lingettes que nous jetons ? Alors même que le règlement de notre réseau l’interdit strictement.

Au moment où le collecteur T130 qui fait le tour de Croissy, saturé en périodes de fortes pluies, va enfin être soulagé par le tout nouveau collecteur actuellement en construction au Pecq et à Montesson, saisissons l’occasion de corriger certains de nos comportements.

 

La chasse aux subventions ne suffit pas à faire une politique municipale

S’efforcer de réduire la dépense à la charge de la Commune, c’est louable, et cela peut passer par la recherche de co-financement et de subventions. Mais, à faire passer la recherche de subventions en premier on peut finir par perdre le sens de l’action publique. 

C’est ainsi que la ville choisit des projets avec subvention et convention comme la construction d’un nouvel équipement sportif ou l’accueil de la coupe du Monde de Rugby, ou encore l’agrandissement du château Chanorier en sous-sol, assumant y installer une cuisine et réserves pour le restaurant concédé… Des choix qui auraient pu être orientés vers des réalisations peut-être moins subventionnées mais répondant mieux aux besoins réels des Croissillons comme un vrai quotient familial, un budget participatif, un soutien à la rénovation énergétique…

Nouvel avatar : près de 700 000€ budgétés cette année à nouveau dans la vidéosurveillance, avec 300 000€ prévus pour une extension avec intelligence artificielle et la perspective d’une subvention de l’Etat dans le cadre de la préparation des évènements sportifs (Jeux Olympiques). Cela vient sans même évaluer l’utilité de l’équipement déjà en place et l’utilisation potentielle du dispositif projeté. Un cabinet de chasse aux subventions est recruté par la Mairie. Les élus Croissy Ecologique et Solidaire alertent sur les dérives et effets pervers induits. 

Les élus de la liste Croissy Écologique et Solidaire 

Site internet : https://croissyautrement.org

Mail : croissyecologiquesolidaireatlaposte [dot] net (croissyecologiquesolidaire[at]laposte[dot]net)

 

 

Date :