fbpx Tribunes parues dans le Côté Croissy n°95 (octobre/novembre 2019) | Ville de Croissy-sur-Seine


[🚧Travaux] Retrouvez les travaux en cours à Croissy : ici
 

Tribunes parues dans le Côté Croissy n°95 (octobre/novembre 2019)

Croissy Autrement
Imaginons ensemble Croissy demain …

Pour une politique écologique à Croissy

Les citoyens que nous sommes ne peuvent plus ignorer la crise écologique qui bouleverse le monde aujourd’hui. Les épisodes de canicule que nous avons vécus cet été, la sécheresse sur de nombreuses régions ainsi que les mouvements cycloniques de plus en plus fréquents et violents à l’autre bout du monde prouvent combien les conditions climatiques évoluent. Dans nos communes également, nous devons prendre notre part de responsabilité et accompagner la transition climatique en modifiant notre comportement et nos modes de consommation. Ce n’est pas la planète seulement qui est en danger, mais aussi l’Humanité qui joue sa survie ! Nous nous devons d’agir, ne serait-ce qu’à notre modeste échelle et notre commune se doit de nous y aider, voire de nous en donner l’exemple.

A plusieurs reprises nous avons évoqué cette nouvelle donne dans nos chroniques de Côté Croissy, ainsi que dans nos interventions en conseil municipal, et notamment lors du débat d’orientation budgétaire. Les choix politiques ne sont pas neutres, et nous nous sommes clairement opposés, par exemple, à la décision de changer la chaudière du château existante, une pompe à chaleur eau/air, par une chaudière au gaz, quelles que soient les raisons évoquées. Nous savons en effet tous que les énergies fossiles ne sont pas éternelles, et qu’il nous faut désormais orienter nos usages vers des énergies renouvelables.

Nous avons également la responsabilité de faire évoluer nos mobilités vers moins de voitures automobiles ; pour nous y encourager, les transports en commun ainsi que les circulations douces doivent continuer à se développer.

À titre individuel, il nous faut apprendre à modifier notre alimentation en privilégiant l’agriculture de proximité, bio si possible. Nous devons également être encouragés à trier nos déchets de mieux en mieux et notre ville pourrait travailler à devenir « zéro déchets ».

Nous nous croyons protégés dans nos contrées tempérées. Mais saurons-nous faire face aux migrations à venir du fait du changement climatique ? Car, parmi tous ces bouleversements, nous savons aussi qu’il nous faut faire preuve de solidarités pour que chacun puisse vivre dans sa dignité, dans un équilibre mondial menacé !

Tant de questions qui seront évoquées dans les semaines à venir, car ce mandat municipal s’achevant, nous aurons à nous exprimer par les urnes les 15 et 22 mars 2020 pour élire une nouvelle équipe municipale, ainsi qu’un nouveau conseil communautaire.

A bientôt dans le débat.

Dominique Boisdé, Annie Claude Motron & Bertrand Mansard, Élus de Croissy Autrement,
et Catherine Coicadan, Présidente de l’association Croissy Autrement,

… et vous pouvez nous retrouver en allant sur notre site : www.Croissy-autrement.org

 

Ensemble, vivre Croissy
Ensemble vivre Croissy

Questions environnementales, question de confiance 

Cette rentrée 2019 succède à un été marqué par les questions environnementales auxquelles les citoyens sont particulièrement sensibles.

Mais, dans ce domaine, en qui pouvons-nous placer notre confiance ? 

Au plan national, quelle personnalité, quel parti ou quelle organisation restent durablement crédibles sur ces questions ? Assez crédibles en tout cas pour faire comprendre les enjeux actuels et futurs, les erreurs déjà commises dans un sens ou dans un autre, pour distinguer les vraies informations des fausses, et éventuellement pour appeler à annuler des décisions prises autrefois, voire à modifier des lois ? 

Qui propose de bonnes solutions et les présente avec suffisamment de pédagogie ? Tout en restant à la fois réaliste et très modeste car, dans ce domaine, les injonctions contradictoires sont nombreuses et les informations, même diffusées par des scientifiques, ne sont pas exemptes de partis pris ni d’arrières pensées idéologiques ou sont même tout simplement démenties par les faits quelques années plus tard.

Exemple concret : des villes comme Croissy et ses voisines sont empêchées par une loi de 2013 de freiner la densification de l’habitat (construction d’immeubles petits ou grands en remplacement de pavillons avec jardins) au motif de « limiter la consommation de terres agricoles par l’urbanisation ».

Et pourtant, l’agglomération parisienne ne cesse toujours pas de s’étendre avec de grands programmes de construction de plus en plus éloignés, situés sur d’anciennes terres cultivées.

Pour en revenir à nos enjeux environnementaux locaux : ni une succession d’épisodes caniculaires ni les avis des élus, représentants des citoyens ne font dévier l’État de son objectif de densification de l’habitat dans le nord-est des Yvelines, qu’il poursuit année après année.

 

Heureusement, il reste possible de trouver de l’expertise environnementale et de la crédibilité chez certaines associations de citoyens mobilisées sur ces questions et écoutées par des équipes municipales à la fois réalistes, responsables et capables, lors des prises de décisions, d’intégrer les aspects environnementaux au même titre que les autres aspects : humains, techniques, culturels, financiers, juridiques.

Leur proximité avec les habitants au milieu desquels ils vivent, leur attachement à la ville dont ils sont les élus directs et les comptes qu’ils doivent rendre régulièrement aux électeurs, font naturellement des Maires ces acteurs de la vie politique choisis à la fois pour leur réalisme, leur courage et leur sens des responsabilités en matière environnementale.

 

Bonne rentrée !

Date :