Flash Info

Accueil du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h et le vendredi jusqu'à 16h30
démarches administratives sur rendez-vous 
Police Municipale : accueil du public de 9h30 à 12h et de 14h30 à 17h 

 

🥕 Fête de la carotte 2022 🥕 Rendez-vous les 3 et 4 septembre 2022.
Thème surprise révélé prochainement
Le forum des associations aura lieu le 4 septembre

Tribunes parues dans le Côté Croissy n°98 (Juin/septembre 2020)

Croissy écologique et solidaire

UN AVENIR PLUS SOLIDAIRE ET PLUS SAIN

La liste « Croissy Ecologique et Solidaire » remercie tous les Croissillons rencontrés pendant la campagne électorale et tous les électeurs qui lui ont apportés leur suffrage. En recueillant 32% des voix, notre liste a suscité de l’intérêt et a trouvé le soutien d’une partie croissante des habitants.  
La campagne électorale a montré votre souhait d’être mieux informés, votre regard critique sur les décisions prises par la municipalité et votre volonté d’être davantage associés en tant que citoyens. 

 Avec désormais quatre élus au Conseil Municipal, notre liste fera entendre les voix de ceux qui s’opposent à la politique du maire sortant et veillera à représenter l’intérêt de tous les habitants. Nous serons vigilants pour que les projets mis en œuvre par la commune avec l’argent de nos impôts servent l’intérêt du plus grand nombre ainsi que la préservation de l’environnement et du patrimoine. En priorité, nous porterons les valeurs de l’écologie et de la solidarité.

La grave crise sanitaire qui perdure nous montre à quel point nous devons remettre en cause un modèle de développement qui accroit les inégalités sociales et dérègle tous les systèmes vivants : la nature est plus forte que nous.

Le projet Ecologique et Solidaire que nous avons élaboré pour Croissy tient compte de ces enjeux majeurs. Nous pensons que notre commune doit se préparer, avec tous ses habitants, à affronter ces crises sociales, sanitaires, climatiques liées aux problèmes du vivant et de la biodiversité. Une gestion prudente des ressources de la commune est peut-être nécessaire, mais elle doit reposer sur des choix stratégiques allant dans le sens d’une transformation des conditions de vie dans notre ville, les rendant plus solidaires et plus saines. Ces choix doivent être le fruit d’une réflexion commune des croissillons.

Il faudra du temps pour tirer toutes les leçons de cette crise et de la clairvoyance pour faire des choix publics plus pertinents, créateurs de bien-être, de résilience et de progrès social. C’est en associant l’ensemble de la population qu’une politique pour le bien-être de tous se met en place.

LES ÉLUS DE LA LISTE CROISSY ECOLOGIQUE ET SOLIDAIRE Pour nous contacter : croissyecologiquesolidaireatlaposte [dot] net www.facebook.com/CroissyEcoSol/

Ensemble vivre Croissy

L’ARCHIPEL CROISSILLON

Élus le 15 mars, deux jours avant le début d’une période de confinement inédite dans l’Histoire, les 14 anciens et 11 nouveaux membres de la liste Ensemble Vivre Croissy se sont tout de suite mobilisés en 1ère ligne aux côtés des agents de la Ville pour faire face aux obligations et aux urgences du moment.

L’image de Croissy est celle d’une petite ville de banlieue à la population aisée, mais cette image ne correspond pas à sa réalité sociologique : les élus et les personnes qualifiées en charge du Centre Communal dA’ction Sociale viennent tous les jours en aide à des habitants - notamment des familles- qui traversent des moments difficiles de leur existence.

Pour autant, la population de Croissy est-elle aussi « multiple et divisée » que ne l’est la nation française, décrite par l’analyste politique Jérôme Fourquet dans son livre « lA’rchipel Français » ? Au-delà de quelques cas d’individualisme déplacé (stockages abusifs d’aliments...) qui ont suscité la réprobation générale, le diagnostic est sans doute moins simple que celui posé par des analystes parfois trop pessimistes.

La peur – notamment celle que nous avons tous éprouvée en pensant aux plus fragiles et aux plus exposés d’entre nous - n’est pas bonne conseillère et le réflexe du « chacun pour soi » aurait pu se trouver renforcé par cet épisode de pandémie suivi d’un processus de déconfinement complexe. Beaucoup d’informations contradictoires ont circulé et l’impréparation de notre pays a été mise en évidence. Pourtant, nous avons accepté collectivement de restreindre nos libertés pendant 8 longues semaines. Et nous avons aussi vu de nombreuses initiatives spontanées de la part d’habitants, parfois des jeunes, pour fabriquer les premiers masques, porter les courses et prendre soin des personnes isolées ou âgées et pour rendre toutes sortes de services.

Toutes les initiatives, même les plus simples, pour renforcer les liens entre croissillons juniors et seniors, riches et moins riches, cultivés ou moins cultivés, sportifs ou pas, ont été les bienvenues et le resteront à l’avenir. Nous garderons notamment le souvenir de Super CC et de ses différents rendez-vous qui rythmaient nos semaines. Nous avons aussi vu les connaissances scientifiques évoluer rapidement, et les décisions des autorités de l’Etat changer parfois du tout au tout. Au final, le respect collectif de certaines règles aura été la bonne réponse au virus. Les quartiers et les pays qui ont cru pouvoir s’en dispenser ont été cruellement frappés.

Nombre d’entre nous doivent encore faire face à diverses difficultés. Certains secteurs économiques sont sinistrés et des entreprises ne se relèveront pas. Une inflation bureaucratique a aussi caractérisé cette période. Dans les poubelles de l’Histoire, nous jetterons très vite les formulaires d’« attestation de déplacement dérogatoire », rapidement rejoints par les 56 pages du « protocole sanitaire – guide relatif à la réouverture des maternelles et écoles élémentaires ». Autre exemple : la mise en œuvre concrète du chômage partiel dans le secteur privé a atteint un niveau de complexité très élevé.

À n’en pas douter, l’attitude d’écoute et de responsabilité de chacun à l’égard de ceux qui sont les plus vulnérables restera la bonne. Elle pourra s’accompagner d’un sentiment bien légitime de fierté si la prospérité et le progrès reviennent en même temps que la pleine jouissance de nos libertés.

PHILIPPE GOURON POUR LA LISTE « ENSEMBLE VIVRE CROISSY » 

Date :