fbpx Marc Bouissou : un champion olympique à Croissy | Ville de Croissy-sur-Seine

 La mairie de Croissy et le château Chanorier (exposition Les Fables de La Fontaine en Briques LEGO) seront fermés le 15 et 16 août
Révision du règlement local de publicité
Nouveaux Croissillons ? Participez à la croisière organisée en septembre par la mairie de Croissy : Inscriptions
[Forum des associations 2019] les inscriptions sont ouvertes aux associations ici

Marc Bouissou : un champion olympique à Croissy

En 1952, François Mauriac remporte le prix Nobel de littérature, Patachou lance la carrière de Georges Brassens, le monde découvre le premier avion à réaction et Marc Bouissou remporte la médaille d'argent aux Jeux Olympiques d'Helsinki en aviron. Pour un sportif de haut niveau, c'est un rêve qui s’accomplit !

Cette année là, la capitale finlandaise a accueilli 4 925 compétiteurs issus de 69 nations. En pleine Guerre Froide, les Jeux Olympiques voient le retour de l'Allemagne et du Japon. La Russie, sous la bannière de l'URSS, y participe après trente deux ans d'absence.

« Pour la première fois, le village olympique était coupé en deux, avec d'un côté les pays de l'Union Soviétique et de l'autre les pays occidentaux ».

C'est dans ce contexte historique et cette atmosphère si particulière que le jeune sportif de 21 ans, Marc Bouissou, va décrocher en équipe la médaille d'argent. Après deux semaines de sélection et quatre courses remportées, l'équipe de France termine seconde en finale, derrière la Yougoslavie.

« C'est une joie immense mélangée à la déception de ne pas avoir fini premier. Nous étions au coude-à-coude avec les Yougoslaves jusqu'à la ligne d'arrivée et la victoire s'est jouée à moins de trois secondes ! ».

Être sélectionné pour les Jeux Olympiques demande  beaucoup de travail et une très forte volonté. Depuis son enfance à Joinville-le-Pont jusqu'aux Jeux, Marc a sans relâche pratiqué l'aviron. Tous les jours, pendant des heures, il naviguait sur la Marne avec son frère. A 15 ans, il commence ses premières compétitions. Entre 1947 et 1949, il décroche trois fois le titre de Champion de France.

« L'année suivante, c'est le service militaire où je suis envoyé en Allemagne. Je suis ensuite muté au service sportif des Armées et rapatrié à l'Institut National Sportif où j'intègre l'équipe d'aviron ».

Avec celle-ci, Marc finit à nouveau premier au Championnat de France et remporte d'importantes courses internationales avant d'être sélectionné pour les Jeux.

Après cette aventure olympienne, Marc continue la compétition. Au Danemark, il obtient la médaille de bronze aux Championnats d'Europe. Dans sa vie privée, il dirige un entreprise de métallurgie et les responsabilités l'obligent à diminuer la pratique du sport puis à renoncer à la compétition. « L'aviron de compétition a forgé mon caractère, il m'a appris à ne pas baisser les bras dans les moments difficiles, à dépasser mes propres limites. C'est une formidable école de la vie ! ».

Marc s'installe ensuite dans la région parisienne où il dirige une entreprise de teinturerie qu’il va développer avec succès. 

L'équipe de France en 1952 (de g. à d.) Roger Gautier, Marc Buissou, Jean-Jacques Guissart et Pierre Blondiaux
L'équipe de France en 1952 (de g. à d.) Roger Gautier, Marc Buissou, Jean-Jacques Guissart et Pierre Blondiaux
Publié le 08 septembre 2018

Prochain conseil municipal : 
JEUDI 3 OCTOBRE

CÔTÉ CROISSY
N°94 Juillet - Août - Septembre

Prochaine parution fin septembre
Pour contacter la rédaction :
vincent [dot] dubucatcroissy [dot] com  

Voir toutes les
publications