Flash Info

Accueil du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h et le vendredi jusqu'à 16h30
démarches administratives sur rendez-vous 
Police Municipale : accueil du public de 9h30 à 12h et de 14h30 à 17h 

 

🥕 Fête de la carotte 2022 🥕 Rendez-vous les 3 et 4 septembre 2022.
Thème surprise révélé prochainement
Le forum des associations aura lieu le 4 septembre

Tribunes parues dans le Côté Croissy n°100 (décembre 2020 -Janvier 2021)

Croissy écologique et solidaire

Quelle ambition pour Chanorier ?

Le château Chanorier et ses dépendances étant le principal patrimoine historique de notre ville, il est heureux que la municipalité en ait mené à bien la restauration et la mise en valeur. Une fois restauré, le « pôle Chanorier » a pu jouer son rôle de centre de convivialité particulièrement vivant et participatif, avec le salon de thé associatif, les associations multiples, et le foisonnement d’initiatives culturelles qui a suscité l’admiration des communes voisines.
Pour ces deux étapes, nous devons remercier notre maire actuel. Mais à partir de là, rien ne va plus !
Au motif que Chanorier coûtait cher (combien ?), un partenariat avec la société Epicure a été établi. Celle-ci a fait du château son siège social en contrepartie de la fourniture d’expositions lego au rez de chaussée du bâtiment. 
Cet étrange troc se résume ainsi : le loyer annuel de 170000€ n’est pas payé en numéraire mais en prestation d’expositions, en partage du prix des entrées, et en achat d’œuvres d’un montant équivalent. C’est donc un jeu à somme nulle, sans compter les investissements de la commune pour les besoins d’Epicure. Ce contrat se termine le 30 mai 2021.
Un avenant à ce contrat, auquel nous nous sommes opposés, vient cependant d’être voté le 5 octobre 2020, il prolonge ce troc, loyer contre exposition, à des conditions plus favorables pour palier le manque à gagner, lié à la pandémie, de cette société, et s’engage à louer 2170€ par mois un local pour Epicure du fait de la fin de sa facilité de stockage au centre technique municipal. 
A Chanorier toujours, que peut apporter aux Croissillons la création d’un sous-sol sous la Verrière ? 2 millions € de travaux pour faire une salle polyvalente de 125m2, pour des concerts, des répétitions et des séminaires d’entreprise ! Est-ce bien employer l’argent public alors que des salles pourraient être libérées dans le château à la fin du contrat Epicure?
Notre vision est toute autre : 
Une telle somme pourrait être utilisée, par exemple, pour soutenir la transition énergétique, en implantant des bornes électriques, en appuyant la sortie du plastique dans les cantines, en favorisant l’accès à l’ensemble des activités culturelles et sportives par le développement de tarifs sociaux…
A la fin du contrat Epicure, la mairie prévoit un nouvel appel d’offre. On pourrait alors interroger les croissillons sur leur degré de satisfaction, et les solliciter pour exprimer leurs attentes et ainsi redonner à l’ensemble du château son rôle de centre de convivialité pour les croissillons de tout âge. 
Nous demandons que les croissillons soient consultés sur ces travaux et sur la mise à disposition du Château Chanorier sur la base d’un dossier détaillé présentant de manière contradictoire une analyse de l’intérêt effectif, pour les Croissillons, de ces projets. 

Les élus de la liste Croissy Ecologique et Solidaire
 
Pour nous contacter :
croissyecologiquesolidaireatlaposte [dot] net
www.facebook.com/CroissyEcoSol/
 

Ensemble vivre Croissy

Discernement et projets : les composants essentiels de notre résilience

Conflans Sainte Honorine est toute proche de Croissy. A l’occasion d’une visite à des amis, d’une rencontre amicale, culturelle, sportive ou d’une simple promenade sur ses quais, les Croissillons sont nombreux à s’y rendre. Le crime épouvantable qui y a été commis, l’enchaînement des actes et des paroles qui l’ont précédé, les complicités que l’enquête met à jour, nous frappent encore plus. Et les incidents survenus lors des moments de recueillement organisés dans les établissements scolaires nous indignent.

Nice est plus lointaine mais ce qui s’y est passé nous touche au plus profond de nous-mêmes et nous rappelle les 86 innocents morts sur la Promenade des Anglais il y a quatre ans. Croyants ou pas, pratiquants ou pas, nous sommes évidemment capables d’apprécier avec justesse et clairvoyance l’écart considérable qui existe entre d’une part une pratique religieuse humaine et respectable et d’autre part le terrorisme abject et inhumain qui nous frappe hélas régulièrement depuis 2012.

Cette capacité d’appréciation s’appelle le discernement. Et si elle était devenue un composant essentiel de notre capacité de résilience collective et individuelle ?

Nous sommes inquiets face aux difficultés des scientifiques à trouver une solution à la pandémie de Covid 19. Nous sommes inquiets face aux difficultés de l’Etat à trouver une solution à des problèmes déjà anciens (chômage, déficits, terrorisme) auxquels la pandémie est venue en ajouter de nouveaux. Nous subissons l’absence de fiabilité de certains médias, notamment les réseaux sociaux : il revient à chacun de nous de discerner les éléments dignes de confiance dans cette avalanche d’informations vraies ou fausses ou partielles ou exagérées.

Face à cela, les perspectives de retour à la vie normale, avec l’accélération de tendances au changement qui pré-existaient à la crise sanitaire, sont autant de signes d’espérance :
- Plus de liberté dans le choix de notre lieu de travail, avec son corollaire : plus d’autonomie donc plus de possibilités d’accomplissement de soi,
- Plus d’investissements privés et publics dans la santé, le logement, la protection des ressources naturelles, le cadre de vie, le digital…
 
Nul doute que, dans leur vie familiale et dans leur vie professionnelle, des Croissillons seront acteurs de ces changements, grâce à leur engagement dans les projets concrets qui naîtront un jour de ces espérances. Les projets de notre Ville, l’engagement de ses élus et de ses services, accompagneront les projets des Croissillons dans la prochaine séquence post-confinement. N’en doutons pas, elle illustrera une nouvelle fois notre immense capacité de résilience.
 


Philippe Gouron pour la liste « Ensemble Vivre Croissy »

Vos élus de la liste Ensemble Vivre Croissy vous souhaitent une
heureuse rentrée, pleine de promesses tenues grâce au sérieux de
chacun.

PHILIPPE GOURON POUR LA LISTE « ENSEMBLE VIVRE CROISSY » 

Date :